FR EN
Quelques références
  • Types de produits
    • Jointifs Coulissants
    • Caissons monoblocs
  • Types de travaux
    • Pose d'éléments préfabriqués
    • Réalisation ouvrage d'art
    • Réalisation d'un coulé en place
    • Pose de peignes
    • Pose de containers enterrés
    • Réalisation piles de pont
    • Chauffage urbain

Maréchaux

Paris - 75
Caractéristiques techniques
Date Années 2003-2004
Caractéristiques Galerie technique coulée en place, profondeur 6.10m
Type de matériel utilisé Système coulissant double glissière parallèle DGPV 6000
Remarque

En 2006, la première ligne de tramway parisien circulera sur les boulevards des Maréchaux qui seront reconfigurés sur près de 8 km. Du pont de Garigliano à la porte d’Ivry.
On a oublié le temps où les tramways circulaient dans Paris. Pourtant, il n’est pas rare d’apercevoir encore sur la chaussée les traces des rails anciens. Le XIXème siècle était industrieux et croyait au progrès. Et les tramways d’alors étaient électriques. Puis le pétrole fit son apparition… On redécouvre aujourd’hui les vertus du tramway. Le projet de le réintroduire dans la capitale a été initié par Jean Tibéri et poursuivi par Bertrand Delanoë d’autant que l’idée sied aux Verts. S’est alors posée la question de savoir où on allait bien pouvoir le faire circuler. Deux options étaient possibles : soit utiliser l’ancienne ligne ferroviaire de la petite ceinture où occuper une partie de la voirie des boulevards des Maréchaux. C’est la seconde qui a été choisie. L’idée de la municipalité était la suivante : redistribuer plus équitablement la voirie existante entre les différents modes de transport, en limitant l’emprise de l’automobile, tout en redonnant vie à ces fameux boulevards, parents pauvres de la capitale. Côté technique, c’est un tramway sur rail qui a eu la préférence. Il s’agira de gros véhicules de 45 m de longueur, de 2,65 m de largeur pouvant contenir jusqu’à 300 personnes. Ce premier tronçon de 8 kilomètre de long sur 40 m de large comprendra 17 stations reliées aux réseaux bus et métro. La question de savoir sur quelle portion de la chaussée serait implanté le fameux tramway a été tranchée : en son milieu, séparant ainsi les deux voies réservées aux automobiles et préservant les pistes cyclables. Coût de l’opération : 30 millions d’euros.